connaissance de soi commercial

Une quête de soi au service de vos aptitudes commerciales !

Devenez un commercial aguerri : apprenez à mieux vous connaître

Comment dompter ses pulsions négatives

« Connais-toi toi-même » Le commandement socratique est d’autant plus valable pour les commerciaux : maîtriser ses émotions est l’une des clés pour comprendre et satisfaire la demande de ses interlocuteurs. Stress, colère et parfois peur : les commerciaux, qui ont la responsabilité d’un portefeuille de clients aux profils très différents pas toujours simples à gérer, sont régulièrement exposés à des situations anxiogènes. Alain Manoukian, ancien manager commercial et président du cabinet Croissance et coaching, donne ses conseils pour identifier les traits de sa personnalité et dompter ses pulsions négatives.

Réaliser une enquête de personnalité autour de soi

En effet, la première étape est de confronter sa propre perception au jugements d’autrui, pour prendre du recul sur soi et travailler les points noirs. « Demandez au moins à une dizaine de proches et collègues ce qu’ils pensent de vous », recommande Alain Manoukian. Trois questions simples doivent être posées : « qu’est-ce que tu apprécies chez moi ? », « qu’est-ce que tu n’apprécies pas chez moi ? » et « quels points devrais-je améliorer ? ». Le spécialiste ajoute : « Notez ensuite les remarques négatives récurrentes et essayez de corriger vos défauts jour après jour. »

Établir son profil comportemental

Pour compléter cette première enquête, définissez ensuite votre profil comportemental avec la méthode Ensize. « 35 questions vous sont posées pour déterminer si vous êtes plutôt d’un naturel dominant, stable, conforme ou influent », explique Alain Manoukian. « Cette méthode, qui déduit également vos leviers de motivation, permet de mieux saisir ses forces et ses faiblesses. » L’expert poursuit : « Cette solution n’est pas gratuite, mais vous pouvez demander à votre n+1 ou à votre manager de la tester. De nombreuses entreprises acceptent aujourd’hui ces demandes, qui ont des retombées sociales et économiques positives à long-terme. »

Tenir un carnet de bord émotionnel

Afin de mieux vous connaître, gardez un carnet sur vous pour noter les impressions qui vous assaillent. Pour chaque page, laissez un blanc en haut et en bas puis dessinez un tableau à cinq colonnes au centre. Chaque rangée correspond à une émotion primaire : la peur, la joie, la colère, la tristesse et la honte. Quand une émotion vous submerge, notez la situation en haut (engueulade par un client, peur de parler budget…), son intensité sur une échelle de 1 à 10 dans l’une des colonnes du milieu et votre réaction en bas de la feuille. « Le but est de reconnaître l’émotion, l’accueillir et comprendre quelle représentation mentale la suscite pour l’empêcher de revenir », avance Alain Manoukian. « Par exemple, certaines personnes élevées dans la morale judéo-chrétienne n’osent pas parler d’argent. Mais il est possible de dépasser ses croyances limitantes pour reprendre le contrôle de son espace mental. »

nouveaux challenges à relever

Une réflexion sur “Une quête de soi au service de vos aptitudes commerciales !

  1. Très bons conseils. Je reconnais qu’il est plus aisé de vendre lorsque nous connaissons nos défauts et nos qualités. Je prend note de l’idée du carnet de bord émotionnel !

Répondre à FAVREAU Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *