Que faire si votre client trouve cela trop cher ?

Comment bien réagir quand votre client trouve cela trop cher ?

Un commercial tombe souvent sur l’objection client : “C’est trop cher”.  Comment réagir sans monter en pression…

Arrêtez la vieille rengaine : “Oui c’est cher, mais par rapport à quoi ?”

En effet, cette réplique “couteau suisse”, encore enseignée dans certaines formations de vente, n’aide pas à faire avancer l’affaire avec votre prospect.

Au lieu de botter en touche, réjouissez-vous plutôt de faire face à cette objection. Elle constitue une bonne opportunité d’en savoir plus sur le budget potentiel de votre futur client. En effet, face à l’objection courante “c’est trop cher”, vous pouvez rebondir dessus en lui demandant quel budget il serait prêt à allouer pour une formation de ce type.

En effet, deux avantages à cela :

D’une part, cela permettra de catégoriser vos prospects en deux types :

Les prospects chauds” (si ceux-ci sont prêts à consentir un budget de suite).

Les prospects froids” (si ceux-ci ne sont pas prêts à investir dans l’immédiat ou encore en phase de projet).

De plus, cette technique vous permet de rentrer tout de suite dans le vif du sujet et vous évite de perdre un temps précieux à négocier sans visibilité…

Malgré tout, si cette objection est soulevée trop régulièrement par vos potentiels futurs clients,  il est peut-être temps de remettre en cause votre offre car la valeur perçue de vos produits ou services semble moins importante que celle voulue…

Evelyne Platnic-Cohen vous en dit plus dans sa chronique Widoobiz ci-dessous :

client-prix-trop-cher

 

Et pour en savoir plus, Nicolas Dugay, PDG Associé chez Booster Academy, revient plus en détail sur les techniques de vente. Retrouvez son ouvrage coécrit avec Gilles Mounissens : Convaincre, c’est facile ! Dépassez les objections pour mieux vendre.


mieux prospecter

Une réflexion sur “Comment bien réagir quand votre client trouve cela trop cher ?

  1. En même temps le prix c’est LA première chose en général qu’on regarde. Un vendeur à beau vouloir l’annoncer à la fin de son argument de vente mais les clients n’attendent que de savoir le prix sans même des fois tenir compte du monologue du vendeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *