4 astuces pour muscler votre négo

4 astuces de communication non verbale pour muscler votre négociation !

Comment soigner son langage non-verbal pour réussir à convaincre ses prospects ?

93 % de la communication passe par le langage non-verbal. Une signature de contrat nécessitant une série d’étapes toutes périlleuses, il est nécessaire pour un commercial de gérer à la perfection son langage corporel afin d’éviter les fausses notes. Nadège Serre, Directrice de la région Rhône-Alpes de Booster Academy, 1er centre de formation intensif dédié à la vente, nous fait profiter de son expertise en nous dévoilant les 4 secrets de communication non-verbale pour convaincre un prospect !

Maîtrisez vos expressions

Une étude de l’Université de Preston aux Etats-Unis a démontré qu’un sourire est assimilé inconsciemment à un signe de compétence. Cette conclusion prouve l’importance des expressions du visages pour convaincre. Ainsi, lors de vos rendez-vous clients n’hésitez pas à vous parer de votre plus beau sourire. Vous ne passerez pas pour un béni-oui-oui, au contraire ! Il est signe d’assurance et de confiance en soi. De plus, chaque entrevue entre commerciaux et prospects a son lot de stress. Lorsqu’un gros contrat est en jeu, l’acheteur est lui aussi sous pression.  Il appréciera donc que vous sachiez détendre l’atmosphère via des expressions de circonstance.

Parlez, oui, mais avec mesure

« Mon produit est celui qu’il vous faut » ! Cette phrase peut prendre plusieurs sens en fonction du ton employé. En effet, si le contenu est clair et assertif, votre prospect ne jugera de sa véracité qu’à travers le son de votre voix, incluant cadence et volume. Parler « trop vite » marque un manque de confiance en soi, donnant l’impression que vous souhaitez expédier votre message. Parler « trop lentement » témoigne d’un manque de réactivité et d’une mollesse qui fera fuir votre interlocuteur et ce dernier vous jugera inapte à mener à bien une négociation. Votre voix, à défaut d’avoir hérité d’un timbre exceptionnel, doit être agréable à l’écoute. En bref, il suffit de trouver un juste milieu entre « parler trop fort » et « parler trop doucement ». Un équilibre qui vous permettra d’éviter le massacre de votre argumentaire.

Installez-vous à la meilleure place

Lors d’une négociation, on a tendance à se placer en face de son prospect. Néanmoins, cette position n’est pas forcément la plus appropriée pour créer un climat de sympathie et de confiance. En effet, le face à face était aussi la position utilisée pour les duels et peut-être assimilée inconsciemment à un affrontement. Ainsi, quitte à bousculer vos habitudes, privilégiez la place à côté de votre interlocuteur, étant plus propice à un rapport de coopération. Toutefois, ne tombez pas dans la familiarité, il s’agit de se placer à ses côtés, oui, tout en lui laissant l’espace nécessaire pour conserver sa zone de confort.

Soyez cohérent dans votre communication

« Je suis si heureux de vous revoir ! » dites-vous, la mine déconfite. Rien n’inspire plus la défiance qu’un manque de cohérence entre le contenu de sa phrase et son langage corporel. N’oubliez pas les normes, elles seront vos meilleures alliées dans la gestion des messages tacites.  A l’image d’une symphonie, soyez en adéquation entre votre message et vos actes. Ce tout harmonieux qui emporte le public et l’aide à se concentrer sur l’essentiel. A la moindre fausse note, la magie est rompue et on se posera surtout la question de la qualité de l’ensemble.

astuces communication non verbale


Photo signature NS

Écrit par Nadège Serre

Directrice de la région Rhône-Alpes de Booster Academy
Lorsqu’elle n’est pas en animation de formation, vous la trouverez dans un bouchon…. lyonnais !

 

Une réflexion sur “4 astuces de communication non verbale pour muscler votre négociation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *